© Giaime Meloni

Projet Habiter

Le projet habiter est une étude ouverte sur un habitat futur. Des architectes, designers, paysagistes, urbanistes, ingénieurs, artistes, sociologues, philosophes, éco-agriculteurs, des citoyens sont invités à y participer sans exclusive. Son but, outre une recherche de possibilités futures ou même utopiques est de s’approcher d’une faisabilité pour ses meilleures hypothèses et de réaliser des prototypes et réelles expériences d’habitation. Son fonctionnement et développement se font en réseau ouvert et partagé sur le mode livinglab et fablab.

Les aspects sociaux, techniques, numériques, écologiques et environnementaux sont au cœur du projet qui s’appuie sur ce qui existe aujourd’hui comme piste ou prototype et ce qui pourrait devenir réel dans un futur immédiat et de quelques années à quelques décennies. Notre société remet l’habitat au cœur des problématiques actuelles par la présence de pans entiers de pauvreté et de mutations sociales et écologiques. Il nous faut construire, mais aussi réparer, transformer, réhabiliter, créer de nouvelles ressources, ressourcer ce que nous produisons.

Pratiquement, les pôles de recherche et exposition principaux sont :

  • Un paysage, un territoire racontera un futur utopique mais cherchera autant à décrire une  ville réelle,  dure, dense, minérale et raconter comment elle peut évoluer par l’inversion progressive, même  modeste  de la texture  de ses surfaces bâties, surfaces publiques, voiries, espaces publics en surfaces poreuses, irriguées végétales, cultivées.
  • Des ensembles habités intègrent des possibilités humaines avancées de mode de vie, de partage, de coopération, des données environnementales incluant des techniques avancées pour des sources d’énergie solaires, de photosynthèse, cycle et usage de l’eau, liens avec les sols, le végétal, des jardins et cultures en harmonie avec le lieu.
  • Des habitats dans une verrière ou une friche industrielle décrivent les atouts climatiques et constructifs, de possible mode de vie et de mise en œuvre par la présence de jardins, de thermes, d’espaces partagés. Les sources d’énergie en font des espaces à énergie positive, les circuits vertueux d’assainissement irriguent des jardins et produisent du compost. La légèreté possible des constructions les rend accessibles à une auto construction, à des techniques traditionnelles à partager, à une grande liberté formelle et fonctionnelle.
  • Des habitats réalisés par impression 3D témoignent d’une facilité  de  conception  et  construction,  par  des formes nouvelles, des mises en œuvre et une meilleure accessibilité par les habitants, par un processus plus économique, rapide et facile à transmettre. Ces technologies encore expérimentales peuvent aussi s’allier à des techniques  traditionnelles,  particulièrement  dans des serres ou friches  au climat  tempéré.

Mandataire :

Michel Philippon / Agence Laisné-Roussel

Membres de l'équipe

Michel Philippon, à l’initiative du projet habiter. mpproduction est une agence d’architecture, art et design d’espace, basée à Genève et à L’ Abergement de Varey près d’Ambérieu en Bugey (01)

L’agence Laisné Roussel avec Dimitri Roussel et Nicolas Laisné apporte l’énergie créative d’une jeune et grande agence d’architecture fortement orientée vers des valeurs écologiques, de lumière, de matériaux, de nouveaux usages urbains et de grands projets.

Nicolas Lucchini architecte et paysagiste indépendant pilote des projets d’espace publics en France et en Suisse.

Frédéric Sauvadet formé à la permaculture à la ferme du Bec Hellouin en Normandie et chef d’entreprise nous permet d’intégrer systématiquement les questions du végétal, de l’air, de l’eau et des circuits courts et fertiles dans l’habitat et pour des territoires urbains, maraîchers, ruraux.

Baptiste Menu et l’association Open Sources développent une approche avancée et pertinente  sur la  question du ré-emploi des matériaux introduite dans des projets de grande dimension avec notre groupement.

Les fablab :LabOl à Ambérieu  en Bugey, La Myne, à Lyon, 8 Fablab à Crest  sont sur des  fonctionnements ouverts, fluides, spontanés et internationaux. Isabelle Radke, Benjamin Chow Petit, Connie Chow Petit et Carole Thourigny les pilotent et représentent pour notre équipe. Ils participent avec un large éventail aux expériences les plus futuristes sur la biologie liée à l’habitat, le biomimétisme, les techniques d’impression  3D, mais aussi l’habitat d’urgence.

Henry Dicks, docteur en philosophie apporte la pensée et une démarche philosophique investie dans l’écologie, le biomimétisme, des métaphores avec la forêt et une pensée sur la ville « consciente ».

Isabelle Radke Les Usines Louise, artiste – Bioproduction symbiotique avec son projet LUL de forêt connectée crée une utopie basée sur une réalité suisse d’identité de chaque arbre envers son exploitation.

Partenaires du projet

L’entreprise Marchegay – Mtech SAS n°1 en France, des verrières et serres habitables étudie des solutions de serres habitables et propose de produire et soutenir des recherches avec les professionnels de notre équipe mais aussi avec des étudiants des deux écoles partenaires. Elle participera à la production et fabrication de maquettes, prototypes à échelle 1 et des travaux sur des verres « intelligents », des mécaniques low tech et high tech.

Socotec

Pitch Promotion

Prélud

Léon Grosse

En savoir plus

En images