Le réseau de la transition écologique dans les ENSA

Le collaboratif dans l’enseignement et les pratiques de l’architecture
Quelles pratiques collaboratives pour apprendre et entreprendre ?

Le réseau de l’enseignement de la transition écologique dans les ENSA est un réseau impulsé par le Ministère de la Culture et de la Communication. Il a pour objectif d’initier et poursuivre une réflexion autour de l’enseignement de la thématique de la transition écologique dans les écoles d’architecture ; tout en fédérant les enseignants intéressés par cette thématique.

Restitution des rencontres à la Biennale d’architecture
Le 8 juillet de 11h00 à 13h00

ENJEUX ET OBJECTIFS

Les premières rencontres du réseau ENSA-ECO auront lieu à Lyon du 6 au 8 juillet 2017, et seront dédiées à de nouveaux comportements dans l’enseignement et les pratiques de l’architecture et de l’aménagement du territoire. L’objectif est de dépasser la logique de la compétition et de la concurrence pour aller à celle de la coopération et de l’entraide, dans une attitude bienveillante. Les crises actuelles imposent de « prendre soin » : de l’Autre, des ressources, de la nature. Pour gérer la complexité de la transition écologique et sociétale, une démarche holistique est essentielle. Elle s’accompagne d’une approche collaborative qui touche les étudiants entre eux, les étudiants et les enseignants, les architectes entre eux, mais aussi les architectes, les ingénieurs, paysagistes et acteurs d’autres domaines. Consacrer ces premières rencontres au thème du collaboratif dans l’enseignement et les pratiques de l’architecture témoigne de la volonté des représentants du réseau de s’ouvrir à l’innovation. Inviter étudiants et jeunes diplômés à participer apportera un plus large écho, et favorisera la pérennisation de ce réseau. L’enjeu est de valoriser les cultures constructives dans leur diversité, de contribuer au développement des territoires, d’améliorer la culture architecturale des décideurs et de retisser entre les architectes et les citoyens des liens de confiance, depuis longtemps distendus dans notre pays. L’objectif concret des rencontres est de définir, pour chacun des thèmes abordés et de manière participative, deux ou trois mesures « basculantes » à mettre en place à très court terme, afin de renforcer les enseignements relatifs à la transition écologique dans les écoles d’architecture. Dans la continuité de l’appel de Nancy lancé en 2006, ces mesures seront regroupées dans une déclaration commune, lue en clôture de la manifestation et signée par tous les participants, avant une large diffusion.